Archers de la Milice d’Amiens

Les archers de la milice urbaine d’Amiens étaient ainsi équipés et vêtus :

ils devaient représenter à toute revue:

-un arc en bois d’if,

– douze cordes de soie tressée,

– une « trousse » (carquois) garnie de dix huit flèches de frêne,

– une épée,

-une dague,

– une «salade» ou casque rond en fer,

– un bonnet d’étoffe à placer sous le casque,

-un «gorgerin» de métal,

– une cotte à manches ou «brigandine» faite de plaques métalliques,

– un «hoqueton» ou blouse pour couvrir la cotte, en drap épais mi-partie rouge, mi-partie bleue, les couleurs des Armes d’Amiens, d’ailleurs brodées sur le hoqueton,

-un «bracelet» de cuir ou de métal (d’ivoire pour les parades), protégeant le poignet contre la rude retombée de la corde.

source : https://www.cie-arc-amiens.com/en-savoir-plus/les-archers-d-amiens-a-travers-les-siecles-5487#milice

Esther

Esther

Esther,  noble de la famille d’Orléans qui a refusé un mariage arrangé. Cette femme de caractère a rejoint les rangs  de l’Orme blanc après sa fuite. Habile dans de nombreux domaine, y compris dans le maniement des armes,  ne lui chercher jamais querelle, ou vous y perdrait la vie.

 

Hugobert

Hugobert

 

 

Hugo (Hugobert) fils de Francesca et Girolamo, il est sous la coupelle du seigneur Alrik, qui a fait de lui son écuyer, encore peu agile aux armes de poings, il se rend utile sur les champ de bataille avec son arc.