Combat avec public

Prestations de Combats

Nous réalisons des démonstrations de combat en armure , celle ci sont non scénarisé a l’avance , et ne sont pas des combats type béhourd (brutaux)

nos bretteurs s’entraînent régulièrement afin de ne pas se blesser, et de proposer des combats attrayant pour le public.

 

ensuite nous initions le public au rudiment du combat a l’épée

 

nous proposons des “kiddy battle”  avec vos enfants, cela consiste a proposer aux enfants d’affronter nos hommes d’armes en armure avec des épée en mousse. divertissement très apprécier par les enfants

 

et nous participons a des spectacles de reconstitutions avec les autres compagnies:

 

AMHE

Le combat Civil et Militaire

Au XV ième siècle le Combat est un Art, des maîtres d’armes dispensent leur savoir auprès de seigneur contre rémunération.

les mercenaires se professionnalisent (Grandes Ordonnance de Louis XI) et s’entraînent chaque jour aux différentes Armes (Lutte, Dague,Épée, Vouge, Pique …) selon les méthodes décrite par ces maîtres d’armes.

aujourd’hui nous avons encore trace de ces manuscrits, et nous nous employons à reproduire ces gestes historiques.

deux écoles sont étudiés dans notre compagnie Médiévale la méthode Allemande des maîtres Bretteur : Hans Talhoffer,Johannes Liechtenauer,Joachim Meyer(Début 16 ieme) ainsi que la méthode italienne de Fiore de’i Liberi, Philippo di Vadi,Camillo Agrippa ( début 16 ième).

 

 

Liste des Différents Maitre D’armes ayant vécu au XV ieme Siècle

Andreas (Allemand)
Peter von Danzig zum Ingolstadt     (Allemand)
Pseudo-Peter von Danzig     (Allemand)
Filippo di Bartolomeo Dardi     (Italien)
Peter Falkner     (Allemand)
Johannes Lecküchner     (Allemand)
Jud Lew     (Allemand)
Andre Liegniczer     (Allemand)
Guido Antonio di Luca     (Italien)
Pedro Monte     (Espagnol)
Jaime Pons     (Catalan)
Hans Talhoffer     (Allemand)
Philippo di Vadi      (Italien)

 

Girolamo

Girolamo

Jérôme (Girolamo) mercenaire lombard né dans la province d’Astie en Italie, entre au service du Roi de France au sein de l’armé du Duc de Milan sous les ordres du capitaine Théodore de Valpergue, il combattra a ses coté en 1455 à Lectoure où il fera la connaissance des Hommes de Joachim Roualt, dont le seigneur Alrik. A la mort de Théodore de Valpergue en 1461, Jérôme rejoindra la lance de l’Orme Blanc sous le commandement du seigneur Alrik. Celui ci lui confiera l’entraînement et la formation des Hommes, de part son passé et ses connaissances en escrime italienne formé par le maestro Fioré Di liberi. Installé en Picardie avec son épouse et ses deux fils, il combat les bourguignons.