La Dentelle aux Fuseaux

passementerie et Dentelle au Fuseaux au XV ieme siècle

On distingue deux types de dentelle : la dentelle à l’aiguille et la dentelle aux fuseaux.

On pense que les tisserands sont à l’origine de la dentelle aux fuseaux. Ils tressaient les fils de chaîne des étoffes pour réaliser de jolies finitions. Les techniques de dentelle aux fuseaux sont probablement nées du perfectionnement de ce tressage.

La dentelle à l’aiguille est une évolution naturelle de la broderie. Au début on tissait des étoffes de plus en plus fines. Puis on y a ajouté des broderies pour décorer ces étoffes. Pour réaliser des broderies plus jolies on commence à couper et tirer des fils du tissage. Et finalement on réalise les motifs de broderie sans le support d’une étoffe. On réalise des ‘points en l’air’ ou des ‘bordures à dents’, d’où le mot dentelle.

L’avantage de la dentelle par rapport à la broderie c’est qu’on peut très facilement défaire la dentelle des robes et habits afin de les transformer et on réutilise la dentelle.

Peu à peu la demande de dentelle grandit en Europe. Des écoles voient le jour un peu partout et chaque région développe son propre style de dessin et de technique dentellière.

Dentelle aux Fuseaux

Dentelle aux Fuseaux

Combat avec public

Prestations de Combats

Nous réalisons des démonstrations de combat en armure , celle ci sont non scénarisé a l’avance , et ne sont pas des combats type béhourd (brutaux)

nos bretteurs s’entraînent régulièrement afin de ne pas se blesser, et de proposer des combats attrayant pour le public.

 

ensuite nous initions le public au rudiment du combat a l’épée

 

nous proposons des “kiddy battle”  avec vos enfants, cela consiste a proposer aux enfants d’affronter nos hommes d’armes en armure avec des épée en mousse. divertissement très apprécier par les enfants

 

et nous participons a des spectacles de reconstitutions avec les autres compagnies:

 

AMHE

Le combat Civil et Militaire

Au XV ième siècle le Combat est un Art, des maîtres d’armes dispensent leur savoir auprès de seigneur contre rémunération.

les mercenaires se professionnalisent (Grandes Ordonnance de Louis XI) et s’entraînent chaque jour aux différentes Armes (Lutte, Dague,Épée, Vouge, Pique …) selon les méthodes décrite par ces maîtres d’armes.

aujourd’hui nous avons encore trace de ces manuscrits, et nous nous employons à reproduire ces gestes historiques.

deux écoles sont étudiés dans notre compagnie Médiévale la méthode Allemande des maîtres Bretteur : Hans Talhoffer,Johannes Liechtenauer,Joachim Meyer(Début 16 ieme) ainsi que la méthode italienne de Fiore de’i Liberi, Philippo di Vadi,Camillo Agrippa ( début 16 ième).

 

 

Liste des Différents Maitre D’armes ayant vécu au XV ieme Siècle

Andreas (Allemand)
Peter von Danzig zum Ingolstadt     (Allemand)
Pseudo-Peter von Danzig     (Allemand)
Filippo di Bartolomeo Dardi     (Italien)
Peter Falkner     (Allemand)
Johannes Lecküchner     (Allemand)
Jud Lew     (Allemand)
Andre Liegniczer     (Allemand)
Guido Antonio di Luca     (Italien)
Pedro Monte     (Espagnol)
Jaime Pons     (Catalan)
Hans Talhoffer     (Allemand)
Philippo di Vadi      (Italien)

 

les repas au XV siècle

Les repas s’organisent au XV siècle comme suit :

La rupture du jeûne nocturne (le disjejunium), se prend entre 6h et 8h selon la saison.

Quand la journée à commencée tôt on peux prendre un encas (le  prime) : un morceau de fromage, un verre de vin (pour égayer le teint pour les dames) vers 10h.

Le repas principal : (le prandium) aussi appelle repas de sixte se prend  entre 11h et 13h, après la moitié du travail.

Et enfin La cena se prend avant le couché du soleil donc selon les saisons entre 16h et 19h.

On mange assis, sur la table il y a du linge (chez les humbles que pour la fête), pour s’essuyer la bouche, la main ou la manche suffisent. Il faut attendre François 1er pour que l’on se torche à la nappe, comme le roi.

Le  couteau est le couvert  polyvalent, la cuillère ne sert que comme louche, sauce et potage sont versés dans l’écuelle où l’on boit directement.

La fourchette (à deux dents) est encore réservée aux riches, elle est alors en métal précieux, le pic a viande est une légende, l’objet représenté sur les gravures n’est en fait qu’un fusil a aiguisé le couteau.

Blanc Manger au poulet

Blanc Manger au poulet

Le lavage des mains se fait avant et après le repas avec l’aquamanile dans le baquet qui sert pour la vaisselle. Les déchets iront aux chiens ou au feu

Sir Alrik , Capitaine de la Compagnie

Sir Alrik

Sir Alrik

Alrik ,

Notre Seigneur et capitaine de la compagnie, vassal du roi Louis XI.

Il sous les ordres du grand capitaine Joachim Roualt, et ce voit confier la défense des terres françaises aux frontières des Basses Flandres.

Alrik a pour ordre de protéger les marchands sur la route d’Arras, avec sa compagnie de mercenaires. Et par la même, s’il peut éliminer quelques bourguignons passant par là ….il le fait avec grand plaisir.

Jésus, Le Prévost

Jésus le prévost

Jésus

notre prévost,

est en charge de l’hygiène et de la discipline lors des campagnes de la compagnie.

Il veille aussi au bon entretien de l’armement et du matériel, qu’il vérifie lors d’inspections appelées “monstre”  dont il note scrupuleusement le détail sur ses registres.

Il gère aussi  la remise des soldes. Le Prévost ne dépend pas du capitaine mais directement du Bailli.

Girolamo

Girolamo

Jérôme (Girolamo) mercenaire lombard né dans la province d’Astie en Italie, entre au service du Roi de France au sein de l’armé du Duc de Milan sous les ordres du capitaine Théodore de Valpergue, il combattra a ses coté en 1455 à Lectoure où il fera la connaissance des Hommes de Joachim Roualt, dont le seigneur Alrik. A la mort de Théodore de Valpergue en 1461, Jérôme rejoindra la lance de l’Orme Blanc sous le commandement du seigneur Alrik. Celui ci lui confiera l’entraînement et la formation des Hommes, de part son passé et ses connaissances en escrime italienne formé par le maestro Fioré Di liberi. Installé en Picardie avec son épouse et ses deux fils, il combat les bourguignons.

Francesca

Francesca

Francine (Francesca) Passementière Vénitienne à rencontré son mari Girolamo lors d’échange entre la Sérénissime et le duché de Milan. Elle l’a suivi depuis son entré en France, ils s’installeront en Picardie non loin de la Garnison de l’Orme Blanc ou elle continue de pratiquer la dentelle aux fuseaux et a l’aiguille venu de sa région natale, la dentelle aux fuseaux étant importé d’Italie coûte très chers, sa fabrication au sein des Basses Flandres lui Garantie des revenues confortable, elle sera très rapidement surnommé “Maman” par les compagnons d’arme de l’Orme blanc par sa prestance et sa capacité à aider tous le monde.

Damien

Damien le plus ancien des Gent d’Armes de la compagnie , il sert loyalement Alrik et le roi de France, il est accompagné de son épouse Emma ainsi que de ses deux bambins.

Emma

Emma

Emma

Epouse de Damien, et Maman c’est une de nos cantinières et lavandière

Smaug

smaug

Smaug dit l’avaleur , mercenaire des pays de l’est entré récemment au service de l’Orme blanc et du roi

Esther

Esther

Esther,  noble de la famille d’Orléans qui a refusé un mariage arrangé. Cette femme de caractère a rejoint les rangs  de l’Orme blanc après sa fuite. Habile dans de nombreux domaine, y compris dans le maniement des armes,  ne lui chercher jamais querelle, ou vous y perdrait la vie.

 

Wunara Irmadóttir

Wunara Irmadóttir

Notre Maquerelle

Tout comme ces aïeules avant elle, elle refuse les lois du patriarcat et à appris à les manipuler.
Le plus vieux métier du monde, une manière de se frayer un chemin et de garder un temps soit peu de sa liberté…
Néanmoins, passé un temps, il est temps de laisser les petites mains faire le travail et se faire fructifier ses affaires.
Maquerelle s’avère un choix judicieux dans ce cas.
Cependant, ce métier peut devenir dangereux, dans certains aspects, surtout en ces temps troublés.
Aussi il s’avère également nécessaire de savoir se défendre et assurer ses arrières.
Faire parler et taire les langues étant la finalité, poisons et espionnage en sont les outils.

Jehan Jacques

Jehan jacques

Le rôtisseur, le seigneur Alrik ainsi que les cantinières lui ont confié la responsabilité des feux et de la cuisson des repas. Ceux ci sont vitaux pour la compagnie, les feux servent à la cuisson, mais aussi au chauffage et à l’éclairage du campement, ils sont nécessaire pour la surveillance la nuit , et sont très apprécié des hommes d’armes lors des nuits fraîches.

 

Hugobert

Hugobert

 

 

Hugo (Hugobert) fils de Francesca et Girolamo, il est sous la coupelle du seigneur Alrik, qui a fait de lui son écuyer, encore peu agile aux armes de poings, il se rend utile sur les champ de bataille avec son arc.